Au moment où l’ensemble des gouvernements locaux s’organisent à l’international pour construire les conditions d’une croissance inclusive dans les villes et les métropoles, la 18ème Conférences des villes sera l’occasion de mesurer l’engagement des grandes agglomérations françaises en matière sociale.

Pacte de Dijon, plan de lutte contre les pauvretés, territorialisation de la santé, exercice par les métropoles de compétences sociales départementales, accès aux activités périscolaires pour les plus fragiles, tarification sociale des services urbains, précarités énergétiques, … les responsabilités des villes en matière sociale s’étendent dans leur contour et sur les territoires : celui du quartier, de la commune, de la circonscription, de l’agglomération du bassin de vie. Quelles nouvelles organisations de l’action sociale se mettent en place ? Avec quelle diversité ? Quels liens avec les compétences économiques ou environnementales ? Ces engagements nécessitent aujourd’hui de disposer de l’autonomie suffisante pour adapter les moyens aux spécificités locales.

Autonomie fiscale ou financière, lien entre collectivité locale et contribuable local, transparence de la gestion locale, péréquation, toutes ces questions sont à nouveau ouvertes – grâce ou à cause – de la suppression annoncée de la taxe d’habitation. Peut-on parler de décentralisation sans responsabilité fiscale ? Comment associer les citoyens aux choix et moyens alloués aux politiques locales ? Quel retour sur investissement de l’action locale ?    

N’attendez plus, inscrivez-vous !

Programme

Mercredi 19 septembre 2018 – Hôtel de Ville de Paris
3 rue de Lobau – Paris 4e – De 8h à 17h30.08:00

ACCUEIL DES PARTICIPANTS

08:45

OUVERTURE

Accueil d’Anne Hidalgo, maire de Paris et Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, président de Toulouse métropole et président de France urbaine09:30

Présentation du baromètre Clear Channel

09:40

Les nouvelles responsabilités sociales des territoires urbains

Pacte de Dijon, plan de lutte contre les pauvretés, territorialisation de la santé, exercice par les métropoles de compétences sociales départementales, accès aux activités périscolaires pour les plus fragiles, tarification sociale des services urbains, précarités énergétiques, … les responsabilités des villes en matière sociale s’étendent dans leur contour et sur les territoires : celui du quartier, de la commune, de la circonscription, de l’agglomération du bassin de vie. Quelles nouvelles organisations de l’action sociale se mettent en place ? Avec quelle diversité ? Quels liens avec les compétences économiques ou environnementales ?11:00

La décentralisation à l’épreuve de la réforme fiscale

Autonomie fiscale ou financière, lien entre collectivité locale et contribuable local, transparence de la gestion locale, péréquation, toutes ces questions sont à nouveau ouvertes – grâce ou à cause – de la suppression annoncée de la taxe d’habitation. Peut-on parler de décentralisation sans responsabilité fiscale ? Comment associer les citoyens aux choix et moyens alloués aux politiques locales ? Quel retour sur investissement de l’action locale ?12:15

Pause déjeuner

14:00

Dialogue avec le Gouvernement

Au moment où l’ensemble des gouvernements locaux s’organisent à l’international pour construire les conditions d’une croissance inclusive dans les villes et les métropoles, quel est le rôle respectif du Gouvernementet des grandes villes françaises en la matière ?15:00

Clôture

Intervention de Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, président de Toulouse Métropole et président de France urbaine15:30

Remise Grand prix des villes en présence de BFM Business et BFM TV

Fermer le menu